Jack Ma en Afrique pour promouvoir l'entreprenariat des jeunes

Fric-Afrique avec La Tribune | jeudi 03 août 2017 10:23

Jack Ma, CEO d'Alibaba, lors de sa conférence présentée le 20 juillet devant les étudiants de l'Université de Nairobi au Kenya. (Crédits : Reuters)

Comparé à l'Américain Mark Zuckerberg, Jack Ma n'est pas seulement plus riche, mais a dû faire face à plus de difficultés avant de réussir son entreprise, Alibaba, qui affiche aujourd'hui un chiffre d'affaires de 22,99 milliards de dollars. Cette semaine, Ma a effectué un voyage en Afrique, plus précisément au Kenya et au Rwanda, où il est non seulement venu explorer les opportunités de business, mais aussi pour partager sa riche expérience avec les étudiants du Continent.

Après Mark Zuckerberg, c'est au tour d'un autre milliardaire opérant dans les nouvelles technologies de visiter l'Afrique pour manifester sa croyance dans l'avenir du continent. Le président du premier site de e-commerce en Chine, Jack Ma a effectué cette semaine son premier voyage au Kenya et au Rwanda, en sa qualité de conseiller spécial pour la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement.

L'homme qui trône sur une fortune de 41,8 milliards de dollars n'est pas arrivé seul. Il était accompagné de 38 autres milliardaires de la Chambre de Commerce de Chine. Objectif : promouvoir l'esprit d'entreprise comme chemin vers la croissance économique. Des rencontres avec les opérateurs privés du pays sont également prévues pour explorer les opportunités possibles de business. D'ailleurs, le groupe Alibaba a exprimé son intention d'investir au Kenya, en créant une plateforme de paiement pour les entreprises implantées dans ce pays. «Nous vous permettrons d'acheter et de vendre à toutes les entreprises de commercer au niveau mondial. Alipay est vraiment intéressé. Nous céderons des fonds à une entreprise kenyane distincte d'Alipay pour débuter son activité. Nous sommes aussi en discussion avec des compagnies de paiement», a expliqué Ma lors de sa conférence à l'Université de Nairobi. «Je ne viens pas ici aujourd'hui pour vendre des produits chinois, mais pour partager avec vous l'esprit d'entreprenariat», a déclaré l'homme d'affaires chinois.

Le 20 juillet à Nairobi, Jack Ma s'est entretenu avec le président Uhuru Kenyatta, notamment sur les moyens d'encourager les jeunes dans leur initiatives entrepreunariales et sur la façon de les autonomiser grâce au commerce et à l'innovation. Le lendemain à Kigali, Ma a participé à une table ronde organisée par le Bureau de développement du Rwanda, après une rencontre avec le résident Paul Kagamé.

C'est le deuxième voyage de Ma depuis sa nomination au poste de conseiller spécial de de l'organisation onusienne. En avril, il avait assisté au forum de la Semaine de l'e-commerce de la CNUCED pour discuter des moyens de rendre le commerce électronique transfrontalier plus inclusif et accessible à les pays dépourvus de technologies, d'infrastructures et de savoir-faire.

«Habituez-vous à recevoir des coups !»

A l'université de Nairobi, l'intervention de Jack Ma a marqué l'esprit des étudiants venus en nombre écouter, mais surtout pour découvrir le secret de réussite de cet homme qui, encore à ses débuts et avant de lancer le géant Alibaba, s'est vu refuser 30 fois sa candidature à des postes d'emploi : «Vous devez vous habituer à l'échec. Comment voulez-vous devenir un boxeur professionnel, si vous n'êtes pas prêt à recevoir des coups ? Si vous ne pouvez pas, alors comment pourriez-vous gagner ?», a-t-il lancé à un parterre d'étudiants déjà conquis.

La Tribune     

Commentaires (0):
 
 Pas de commentaire pour cet article.

Pour laisser votre commentaire, vous devez vous logguer. Cliquez ici pour laisser votre commentaire.